Les mythes de l’entrepreneuriat

Au cours des dernières semaines, j’ai suivi un cours en ligne sous la forme d’un MOOC. Ce cours était proposé par Philippe Silberzahn, professeur à EMLYON et auteur de l’ebook Les principes de l’effectuation entrepreneuriale. C’était une expérience très intéressante et je vous propose de résumer, dans une série de trois articles, ce que j’ai découvert et appris sur l’entrepreneuriat grâce à ce cours.

La première semaine de mon cours en ligne était consacrée aux mythes sur les entrepreneurs. Beaucoup de fausses idées circulent en effet sur le monde de l’entrepreneuriat, renforcées par les médias et par les histoires d’entrepreneurs à succès.

1. Les entrepreneurs aiment le risque

Souvent, on pense que l’entrepreneur a le goût du risque. En réalité, l’entrepreneur n’est pas un joueur de casino, qui mise tout sur un seul pari. Pour tout vous dire, il n’aime pas du tout le risque ! En fait, l’entrepreneur a tendance à définir sans cesse un niveau de risque qu’il juge acceptable pour la suite de ses actions. Et dans l’idéal, il préfère partager le risque avec d’autres personnes.

2. Il faut une grande idée pour se lancer

“J’aimerais bien me lancer, mais je n’ai pas d’idée. Enfin, j’ai des idées mais elles ne sont pas géniales…”. L’effectuation montre que les entrepreneurs ne sont pas forcément des visionnaires et n’ont pas toujours eu de grande idée lorsqu’ils ont démarré. D’ailleurs, la grande idée est l’exception dans le monde entrepreneurial et plutôt le résultat d’un processus.

3. Les entrepreneurs sont experts en prévision

L’observation de l’action entrepreneuriale montre qu’en règle générale, les entrepreneurs n’essaient pas de prédire l’avenir. Bien au contraire. Ainsi, ils préfèrent ignorer les prévisions et agir sur leur environnement. Un bon exemple est celui de l’entreprise Starbucks, qui connait un très grand succès alors même que toutes les études montrent à l’époque, que la consommation de café est en train de baisser.

4. Les entrepreneurs sont des super-héros

Jusqu’à aujourd’hui, aucune étude a montré que les entrepreneurs présentent des caractéristiques communes, avec des compétences exceptionnelles. En outre, il existe de nombreux profils différents parmi les entrepreneurs. Certains sont des créatifs, organisateurs, gestionnaires… Comme tout le monde, ils ont leurs qualités et leurs défauts.

5. Les entrepreneurs réussissent seuls

On oublie trop souvent que la réussite de l’entrepreneur se fait rarement seul. Pour avancer dans son projet, un entrepreneur a généralement besoin d’associés et de collaborateurs, en clair d’une équipe. Dès lors, la constitution de cette équipe est un facteur clé de réussite pour le projet entrepreneurial. Finalement, on comprend bien que tout le talent de l’entrepreneur réside dans sa capacité à s’entourer des bonnes personnes.

Poster un commentaire